26/03/2009

L'Art de (bien !) vieillir, conférence avec Thérèse Clerc et sa biographe Danièle Michel-Chich, mardi 31 mars, 18 h 30 (pour les jeunes... et les moins jeunes !)

clerc.jpg

Conférence sur L'art de bien vieillir (les fameuses Babayagas !) avec Thérèse Clerc et Danièle Michel-Chich (Thérèse Clerc est une militante féministe et Danièle Michel-Chich est sa biographe, auteur de "Thérèse Clerc, Antigone aux cheveux blancs", Des femmes, 2007) à 18 h 30 à l'Espace des Femmes.

thclerc.jpg dmc.gif



26/06/2008

Légion d'honneur pour la fondatrice de la Maison des Babayagas (Lien Social, 26.06.08)

492a34912e469271bb26fc06f6dc3ed4.jpg Le 11 juin, Thérèse Clerc, 81 ans, fondatrice de la Maison des femmes de Montreuil (Seine Saint-denis) et initiatrice de la Maison des Babayagas - une maison de retraite autogérée, citoyenne et écologique - a reçu les insignes de Chevalière de la Légion d'honneur. Sa marraine, l'historienne Michèle Perrot a rendu hommage à ses quarante années de combat féministe. Simone Veil, séduite par le projet de la Maison des Babayagas, a salué cette "idée portée par des femmes qui ont envie de vieillir ensemble, de se soutenir les unes et les autres" et qualifié cette intiative d'"importante pour la cité". Pourtant, les 18 futures résidentes attendent encore le feu vert du Conseil général pour bâtir la Maison des Babayagas. En effet, cette intiative innovante, ne relevant ni du logement social, ni de la maison de retraite, ne rentre dans aucune case administrative. Cependant, Thérèse Clerc et ses amies continuent à se battre pour que les portes de leur maison ouvrent bientôt. "Mourir vieux, c'est bien, mais mourir bien c'est mieux !", conclut l'"Antigone aux cheveux blancs"

Thérèse Clerc. Antigone aux cheveux blancs. Danielle Michel-Chich, éditions des femmes, 2007

21/02/2008

Tendre sorcière par Anne delabre (sur Thérèse Clerc, dans Le Nouvel Obs du 21.02.08)

danielle et thérèse.JPGDU JEUDI 21 Février 2008

À la Une < Paris Obs < Thérèse Clerc : Tendre sorcière

Qui va là ?
Thérèse Clerc : Tendre sorcière
Montreuil, sa ville de coeur, doit à cette féministe de 80 ans une Maison des Femmes et bientôt un anti-lieu de retraite, la Maison des Babayagas, héroïnes de contes russes.

Femme au foyer, mère de 4 enfants, c'est à 40 ans, après son divorce, que Thérèse Clerc (1) rejoint le mouvement féministe. Et c'est par une de ses amies, chez qui se tenaient les premières réunions du Mouvement pour la libération de l'avortement et de la contraception (Mlac), qu'elle débarque à Montreuil, rue Hoche. C'était en 1974. Avant, elle habitait dans un vaste appartement à Paris, boulevard de Ménilmontant. Et encore avant, juste après la guerre, dans un tout petit logement boulevard de Charonne, avec «des toilettes, pour 32 personnes, sur le palier». De cette époque, elle garde le souvenir de l'église du 179 rue de Charonne : «J'y ai fait ma conscience politique. J'y ai appris Marx», sourit-elle en ajoutant : «C'était un christianisme qui méritait vraiment son nom !». Bien loin du christianisme de sa famille, avec un père Croix-de-Feu...
En fouillant plus loin encore dans la mémoire de son enfance à Bagnolet, elle se souvient des voisins communistes qui, en 1936, adoptent deux orphelins de la guerre d'Espagne. «Ce qu'ils ont fait, nous ne l'aurions pas fait», lui dira sa mère. Même scénario durant l'Occupation quand la voisine de la rue Ramey (18e) recueille un enfant juif.

Aujourd'hui Thérèse Clerc ne quitte plus Montreuil dont elle apprécie «une culture qui n'est pas de consommation, avec des espaces de réflexion et tous les soirs une ou deux sorties possibles». Certes, en 34 ans, beaucoup de choses ont changé : la petite épicerie du quartier, «lieu où l'on cause», a été remplacée par un cabinet d'architectes. Les cités sont reléguées «tout là-haut, dans un coin où ça ne gêne pas», tandis que les pavillons bobos sont en centre-ville. Subsistent malgré tout des lieux de rencontres, de mélange. A la Croix-de-Chavaux, par exemple. Le dimanche matin, «tout le monde se retrouve» au Bistrot du Marché après avoir fait ses courses.
Figure locale et actrice de la ville, Thérèse regarde tout ça avec recul. Sa préoccupation aujourd'hui est de voir aboutir son projet de Maison des Babayagas, du nom des sorcières des contes russes. Une «anti-maison de retraite» autogérée et écologique. Son financement n'est toujours pas bouclé alors que la première pierre doit être posée en mars. «L'utopie est la fille du rêve.»

(1) «Thérèse Clerc, Antigone aux cheveux blancs», de Danielle Michel-Chich, Editions des Femmes, 14 Euros.

Ses lieux

J'aime...
Mon cinéma
«Je fais partie des Amis du Méliès, je le défends contre les attaques d'UGC et MK2. Nous sommes même allés jeter des tombereaux de pop-corn en bas de l'escalier de l'UGC Bercy !»
- Le Georges-Méliès, centre commercial de la Croix-de-Chavaux, Montreuil; 01-48-58-90-13.

Mon église
«J'apprécie cette église du XIIe qui a vécu le baptême de Charles V, même si je n'y vais jamais. Je préfère aller au Centre civique d'éducation religieuse, qui organise des conférences intéressantes.»
- Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul, 2, rue de Romainville, Montreuil (93).

L'Orient culinaire
«Ce n'est pas un restaurant turc selon Lunifer, la femme qui le tient, mais de la cuisine ottomane, succulente.»
- Le Gramophone, 1, rue Pépin, Montreuil; 01-49-88-74-56

Je n'aime pas...
L'intégrisme
«Je déteste les restaurants intégristes de Montreuil qui ne servent pas d'alcool, où il y a très peu de femmes, et où celles-ci sont toutes voilées...»

Anne Delabre
Paris Obs

07/12/2007

Venez fêter l'anniversaire de Thérèse Clerc, ce samedi 8 décembre à la Maison des Femmes de Montreuil !! (à partir de 15 h)

therese.jpg"Non, La vieillesse n'est pas un naufrage. "La vieillesse est un bel âge et j'entends bien le vivre jusqu'à la fin comme cela", c'est subversif. N'importe quel humain de sa naissance à sa mort doit pouvoir souhaiter son autonomie : c'est l'essence même de la liberté et l'essence même de la responsabilité." Thérèse Clerc, Présidente et fondatrice de la Maison des Babayagas (concept atypique de maison de retraite autogérée entre des femmes âgées, solidaires, écologiques et citoyennes), fondatrice de la Maison des Femmes de Montreuil. http://www.maisondesfemmesdemontreuil.org/

Chaud, chaud...!!!! Emotion droit devant !!! ... Thérèse Clerc a 80 ans... et elle NOUS (VOUS !) invite* TOUS le samedi 8 décembre à venir célébrer son anniversaire. (*sous réserve que vous apportiez un plat, genre quiche, pizza, cake, salade, viandes froides, poissons fumés, fruits, gâteaux) ( ...du boeuf mironton, si vous vous en sentez capable, c'est encore mieux !) (évitez simplement les soufflés !)

L'événement aura lieu à partir de 15 h (jusqu'à minuit !) à la Maison des Femmes, 26 rue de l'Eglise, à Montreuil, dans le 93. Métro terminus ligne 9, Mairie de Montreuil.

Tout le monde est le (la) bienvenu (e), pourvu qu'il (elle) apporte un met (de préférence délicieux et/ ou original). Non, ce n'est pas une blague, car la très charismatique Maman des Babayagas attend des centaines d'amis ! A vos fourneaux !

Le plus beau cadeau de la Maman des Baba, c'est sûrement la gratitude infinie que toutes celles et tous ceux qui ont eu le privilège de croiser sa route étoilée lui vouent, mais c'est également, sur un plan plus modeste mais tout aussi sérieux, la sortie d'un livre, le 29 novembre (Le choix de la date n'aurait - m'a t-on assuré - aucun lien avec l'anniversaire de Jacques Chirac, frère Jupiterien, à qui on rajoute une bougie ce même jour !), Thérèse Clerc, Antigone aux cheveux blancs, de Danielle Michel-Chich aux éditions Des femmes-Antoinette Fouque.

Une biographie... J'étais sceptique, j'appréhendais... Je redoutais le côtré froid, clinique de ce genre d'ouvrage... Mais j'ai lu... Et Danielle Michel-Chich, l'auteur de ce bijou, m'a véritablement bouleversée par son talent d'écrivain. Son sujet était beau, mais pas forcément facile. Je tire mon chapeau à Danielle Michel-Chich (l'autre excellente amie de Jean-Joseph Goux - avec Colette Deblé) pour avoir su évoquer Thérèse avec fougue et feu (ça tombe bien pour une sagittaire ascendant sagittaire !!), restituant dans le récit la passion qui l'anime, l'énergie titanesque et la verve qui - telles des phoenix la consument - autant qu'elles la régénèrent.

03/12/2007

Thérèse Clerc, par Danielle Michel-Chich

danielle et thérèse 2.JPGSi Thérèse Clerc était un objet, elle serait sans aucun doute une lampe tempête. Une lampe car Thérèse brille et éclaire tous ceux qu'elle rencontre et une tempête car c'est une femme de plein vent. Mais si elle se savait présentée ainsi en "femme objet", elle serait folle de rage, elle qui se bat depuis plus de 40 ans pour les droits des femmes...

Si elle était un personnage biblique, elle serait sans doute prophétesse, non parce qu'elle prophétise au nom de Dieu ou prédit l'avenir - encore qu'elle soit souvent visionnaire dans ses projets - mais parce qu'elle vit un présent inspiré qui ouvre des chemins inattendus dans un système cloisonné et peureux.

Et si elle était un personnage de la mythologie, ce serait Antigone, une femme libre qui a cherché sans peur à se débarrasser de ses entraves et à lutter contre une loi injuste.

Thérèse est féministe. Sans pic ni tranchant, son féminisme a plutôt des allures de tendresse, parfois modérément anti-mâle mais plutôt anti-système. Sopn féminisme est double : il révèle chez les hommes leur part de féminité, sans honte ni appréhension, et donne aux femmes qui ne l'ont pas encore la conscience de leur être, l'énergie de retrouver une souveraine liberté, de se remettre au monde infiniment.

Thérèse dit qu'elle est "une artiste en vie". Il est vrai que sa vie est son oeuvre, qu'elle la cisèle tous les jours avec des outils qui lui donnent un sens.

Texte écrit par Thérèse Clerc pour ses 60 ans

tc.jpg"Sagittaire, ascendant sagittaire, un bel âge se pointe à l'horizon du 9 décembre. Je rentre en sex-agénaire, le second âge ingrat : celui qui ne suscite plus tout à fait le désir et n'inspire pas encore la pitié.

Qu'importe ! J'ai l'âge des vieilles peaux qui peuvent nidifier la peine des autres et leur faire des enfants d'espérance.

Je n'ai qu'une seule morale : l'authenticité. Je ne supporte plus le double discours. Nomade de longs voyages intérieurs, je suis plus créature de résonance que de raisonnement, je cours toujours après quelque Chanaan, mais je sais depuis un bout de temps que la promesse, c'est le voyage, et non le but.

Tâcheronne du quotidien, artisane de la minute présente, de l'instant vécu en plénitude, comme une fête.

Je ne sais très bien faire qu'une chose : je suis artiste en vie."


Cette annonce matrimoniale, texte-boutade écrit le jour de ses 60 ans, garde encore toute son actualité 19 ans plus tard.

Thérèse est bien tout cela : un brin de poésie, deux notes d'humour, une dose d'autodérision, un doigt de mégalomanie, beaucoup de sagesse et de philosophie et de générosité. Et encore et toujours une combativité intacte.

Forme de l'ouvrage de Danielle Michel-Chich sur Thérèse Clerc

clerc.jpgThérèse fait des récits animés, vivants et colorés. Elle émaille l'histoire de sa vie et le récit de ses expériences de formules hautes en couleur dont elle a le secret : "J'ai rencontré Marx à l'Eglise" "Après mon divorce, la diminution de l'avoir a été une augmentation de l'être" "La rue et l'alcôve ont été mes seules universités" "La mort pour moi est un projet d'avenir" "Il faut être dans la civilisation du regard et non dans la civilisation du mépris"

Il faut donc émailler les chapitres de ses propos qui dénotent un tempérament hors du commun, un grand charisme, une générosité inépuisable assortis d'un cabotinage et d'une verve jouisseuse...

Extrait d'entretien avec Thérèse :

"Le troisième âge, c'est un âge superbe. Le corps passe à l'esthétique de ce que l'on est à l'intérieur. On a de l'expérience, du temps et une grâce de vivre. Il nous faut trouver en nous la force d'inventer une nouvelle société. Nous pourrions devenir une avant-garde éclairée...

Parler de temps retrouvé de la vieillesse comme d'un paradis apparaît sûrement comme une incongruité. Pourtant, pour l'avoir expérimenté depuis plus de deux décennies, j'affirme que rien n'est plus heureux que ces journées rondes et profondes comme un puits d'où sort l'authenticité d'une vie. C'est le temps délicieux où je n'ai plus rien à prouver à la société, où ma carte de visite et vmon CV n'ont plus de valeur : mon être a plus d'importance que mon avoir."

23/11/2007

Thérèse Clerc au Jité de France 3 Île de France (23.11.07)

06.jpgSur France 3 Île de France http://paris-ile-de-france-centre.france3.fr, dans le Jité du 23 novembre. Le reportage de Marianne Buisson et Didier Jean consacré à Thérèse est en ligne ici, je vous le recommande tout particulièrement, avec enthousiasme. Il est une chaleureuse présentation de notre cabotine star.
http://www.dailymotion.com/video/x3k8v5_portrait-therese-clerc-ou-le-bel-ag_people

21/11/2007

Thérèse Clerc à La tête au carré (France inter le 21.11.07)

therese.jpgMédiatisation de Thérèse Clerc

Coqueluche des médias, Thérèse, qui n'en finit pas d'être invitée partout et qui est de loin la plus "people" de "mes" auteurs a notamment fait deux passages brillants et remarqués :

* Sur France Inter, dans l'émission La tête au carré de Mathieu Vidard (14 à 15 h le lundi) dont le thème était L'art de vieillir (reprenant le titre du film de Jean-luc Raynaud) le 21 novembre, aux côtés de Bernard Ennuyer, Directeur d'un service d’aides et de soins à domicile (« LES AMIS » à Paris) et docteur en sociologie.
http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/lateteaucarre/index.php?id=61461

14/11/2007

Agenda Thérèse Clerc

Babayagas.jpgMa Maison des Babayagas - L'art de bien vieillir : une utopie réaliste

15 novembre : Mâcon

17 et 18 novembre : états généraux des maisons des Baba avec toute la province qui monte un projet Baba

19 et 20 novembre : Besançon, les vieux et le plaisir 2000 personnes

21 novembre : France inter à la Maison de la Radio

28 novembre, 9 h 18 h, Institut Emilie du Châtelet, grande galerie Jardin des Plantes

29 novembre : Intervention-débat Centre dramatique de Montreuil

30 novembre : L'art de vieillir Oulins Lyon

2 décembre : Mairie du 6ème, signature

4 / 5 décémbre : Tours

7 décembre : Folies d'encre signature

8 décembre : Anniversaire

11 décembre : Bordeaux

21 décembre : Réveillon Maison des femmes

22 décembre : Réveillon Baba et leur famille

17 janvier : Librairie "Le temps des cerises" Clermont-Ferrand

27 / 28 février : Relier Ardèche

1er Mars : L'art de vieillir, La Roche sur Foron (Annecy)